road movie dijonnais, 26 mai 2010

par sp  -  28 Mai 2010, 21:49  -  #photoblog

123467910111314161718

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
B
<br /> <br /> Merci pour cette réponse très complète et instructive. Crois-tu que tu as inventé une technique, ce faisant ?<br /> <br /> <br /> Bon WE,<br /> <br /> <br /> Beïla<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Je ne m'étais jamais posé la question auparavant ! Je ne crois pas avoir inventé quoi que ce soit. En outre, la technique m'intéresse dans la seule mesure où elle<br /> permet d'élargir le champs des possibles. Je pense qu'il est possible de réaliser des choses intéressantes avec pas grand chose. La qualité du matériel et la technique n'attestent en aucun cas de<br /> la capacité à engendrer des images intéressantes.<br /> <br /> <br /> Tes déclinaisons du même point de vue sont par exemple une démarche artistique, dans laquelle l'idée prime sur le résultat. Ce faisant, tu avoues les limites de ton<br /> premier matériel (un compact) pour exploiter au mieux tes attentes aujourd'hui... <br /> <br /> <br /> Je  n'ai fait que survoler ton blog et pense m'y attarder quand je serai plus disponible pour ça.<br /> <br /> <br /> À bientôt. Bon week-end !<br /> <br /> <br /> Sylvain<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> <br /> Question sans doute bête, mais comment tu fais pour conduire en même temps...?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Réponse bête : je conduis avec une main et je photographie avec l'autre.<br /> <br /> <br /> Réponse simple : mon boîtier, prêt à "shooter", est placé entre les deux sièges.<br /> <br /> <br /> Réponse moins simple : pré-réglages focale équivalente 28mm en 24x36 pour un angle de champ large et une profondeur de champ plus grande, sensibilité entre 400 et<br /> 1600 iso en fonction du temps, de l'heure et de l'humeur, position programme (compromis entre vitesse et diaphragme), mise au point manuelle entre 2m et l'infini.<br /> <br /> <br /> Réponse plus complexe : la photo est un cheminement, un trajet en voiture en est un autre. Pour associer les deux, je combine la rapidité des réflexes de prise de<br /> vue à la gestation mentale d'une image. Le résultat est un mélange de construction mentale approximative, de hasard, et d'inconscient (et non pas d'inconscience : je reste prudent dans cette<br /> pratique).<br /> <br /> <br /> Réponse simple et complexe : mon "viseur mental" gagne en précision avec l'expérience. A la prise, je sais si j'intègre les essuie-glaces, une partie de l'habitacle,<br /> le volant ... Petite précision, je n'utilise jamais le viseur oculaire (ni l'écran ACL) en voiture sauf à l'arrêt ou en passager.<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> <br /> après plusieurs défilements de bas en haut et de haut en bas, je conclus : j'adore. C'est vivant, personnel, il y a de l'espace et du temps, de l'humain, çà parle de toi...<br /> <br /> <br /> Bravo<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> J'ai souvent beaucoup de mal à répondre à des commentaires élogieux, mais évidemment j'adore les lire. Merci.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Je n'avais jamais vu Dijon sous cet angle...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> C'est à Dijon, mais ça aurait pu être n'importe où ailleurs...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Je suis totalement concquis par ta série.  Quelle ambiance !  Entre curiosité presque enfantine et mélancolie d'adulte, pas profonde mais là quand même.<br /> <br /> <br /> Particulièrement fan de la présence de ce reflet du bras du voyageur qui nous parle du personnage principal en fait, celui à travers qui nous découvrons ce road movie urbain et, je le redis,<br /> curieusement habité de spontanéité et de mélancolie à la fois.<br /> <br /> <br /> Techniquement très fort également. <br /> <br /> <br /> Bien à toi,<br /> <br /> <br /> Serge<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> J'aime ton commentaire parce qu'il est flatteur, mais avant tout parce qu'il me fait découvrir une analyse étonnante et intéressante que je n'avais pas envisagé "à<br /> chaud". Je pense particulièrement à ce mélange étrange de curiosité enfantine et de mélancolie d'adulte...<br /> <br /> <br /> Merci de m'ouvrir des portes !<br /> <br /> <br /> sylvain<br /> <br /> <br /> <br />