Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ici &st là

hors-champ infini instant éclat émotion rêverie poésie climat flou mouvement vibration voyage imaginaire vagabondage promenade visite flânerie hasard errance trace sens écriture matière solitude évasion réflexion liberté PS : cliquez sur l'image pour la voir en 24x36cm

écho

1-copie-2
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> en fait je pensais pas d'arbre du tout<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Au niveau épure, on ne peut faire mieux ! <br /> Mais je ne suis pas convaincu... <br /> <br /> <br />
B
<br /> un beau sujet.<br /> Je ne suis pas sûre que cette coupe de l'arbre soit ce que j'aurais fait. <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> j'imagine le cadrage que tu as en tête : l'arbre entier avec les branches qui s'ouvrent vers le ciel ? <br /> Oui, j'aurais pu faire ça si le lieu s'y était prêté. Cette photo a été prise dans un jardin public avec en fond (derrière l'arbre) grillage, boulevard, gare... , des choses pas forcément<br /> inintéressantes mais qui auraient totalement changé la direction de mon image.<br /> Ces enfants assoupis sont à l'abri du monde : dans leur bulle de sommeil, ils n'entendent plus les bruits de la ville. Mais ils sont à même le sol, tout prêt des racines invisibles de l'arbre.<br /> Leurs rêves s'enracinent aussi dans cette terre, insondables.<br /> Cette photo n'est pour moi en rien un enfermement : ce cadrage, épuré, est une protection de l'intimité du rêve. <br /> <br /> <br />